Sporty Spice

Bon je vous le promets depuis un bon moment alors le voilà, mon article sur mon « parcours sportif ».

Je n’ai jamais aimé le sport, je n’ai jamais été douée dans aucune discipline, les cours d’EPS m’emmerdaient plus que jamais au collège, dès que j’en avais l’occasion je me faisais dispenser.
En revanche je n’ai jamais été tire-au-flanc, j’ai toujours beaucoup bougé (c’est important de le souligner) !
Jusqu’à mes 22/23 ans j’ai pu compter sur mon métabolisme (merci papa) j’avais des abdominaux alors que j’en branlais pas une, c’était quand même merveilleux. C’est après que ça s’est gâté, j’ai commencé à prendre du bide, des cuisses et des fesses (merci la Méditerranée, merci papa) mais je n’en avais pas particulièrement conscience, à vrai dire sur le coup j’en avais même rien à cirer.

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps je n’accordais pas tellement d’importance à mon corps, dans un sens c’était une erreur parce qu’aujourd’hui j’ai des séquelles de cette période qui ne disparaitront jamais et d’un autre le fait d’avoir pris conscience de tout ça aujourd’hui n’est pas toujours agréable.

Venons en au fait :
En début d’année Nike m’a proposé d’intégrer un programme sportif avec d’autres influenceuses afin de tester différents types de training, yoga, indoor cycling, running, TRX boxe etc. Nous avions un mois pour savoir avec quel sport nous avions le plus d’affinités et pourquoi pas atteindre des objectifs à court terme. Mais les choses se sont déroulées différemment, après un premier cours avec Thomas nous avons décidé de nous consacrer à la boxe uniquement jusqu’à la fin du programme. Puis Nike a décidé de rendre ces trainings permanents, depuis février nous avons donc deux sessions de boxe par semaine et entre nous : c’est le feu.
Il y a eu des périodes où je n’ai pas boxé pendant 3 semaines ou plus, d’autres où je me suis retrouvée seule avec Thomas pendant plusieurs cours consécutifs mais aujourd’hui j’adore y aller pour un tas de raisons, boxer me défoule, Thomas est un mec en or et j’aime bien me retrouver avec les filles. Attention ce n’est pas pour autant que c’est une partie de plaisir, mais si vous m’aviez demandé il y a quelques mois j’en aurais parlé comme d’une contrainte !

Puis en juin Nike a proposé à LBES de courir le 10K qui s’est déroulé en octobre, plusieurs d’entre nous se sont proposées comme capitaine et c’est suite à un vote que j’ai été désignée. Mi-juin on me proposait de courir Hood to Coast, un relais de 320km qui a lieu tous les ans aux États-Unis, problème : je n’avais jamais couru de ma vie. Enfin pas plus de 7km quoi.
Le 17 juillet à mon retour de New York, Gwenaël m’attendait en bas de chez moi pour faire un run et quelques exercices afin de tester mes aptitudes, ce fut un désastre. J’ai détesté du début à la fin, même Gwen m’a gentiment fait comprendre que ça allait être très, très compliqué.
La première chose que j’ai faite en rentrant chez moi a été d’envoyer un message aux filles pour leur dire de trouver quelqu’un afin de me remplacer, que je n’en étais pas capable. J’ai prévenu Nike également.
Je fais partie de ces personnes qui se croient incapables à la moindre difficulté, je suis passée à côté d’un tas de choses dans ma vie car je n’ai pas voulu essayer en ayant peur du ridicule ou de l’échec. Puis les filles, Joséphine (celle que j’appelle Nike depuis le début de cet article) et mes proches m’ont convaincue de réessayer, que je n’étais pas moins capable qu’un autre. Je les ai écoutés (pour une fois) et j’ai tenté de nouveau. La deuxième session s’est nettement mieux passée, puis la machine s’est enclenchée. 3 runs d’au moins 45 minutes par semaine avec des fractionnés et des intervalles, j’ai appris à courir, à me tenir, à écouter mon corps, à repousser mes limites. Qu’on se le dise passer du néant à trois fois run + une à deux fois boxe par semaine c’est extrêmement dur.

RUNNING SUCKS

Mais l’idée avait fait sa place dans mon esprit et j’étais bien déterminée à aller jusqu’au bout. Je progressais plutôt bien, Gwenaël m’a même dit que j’étais en avance sur le planning qu’il m’avait prévu (oui c’est le moment où je me fais mousser), pour lui ça ne faisait aucun doute j’étais capable (jusqu’à ma première foulée à Portland je n’y croyais pas une seule seconde). Mathieu a pris le relais pour la fin de ma préparation et le 23 août est arrivé.
Je ne pouvais plus faire marche arrière.

Je l’ai déjà dit dans un précédent post je sais mais c’est très probablement la plus belle expérience de ma vie.
Des inconnus sont devenus une famille en seulement quelques heures et chaque instant est gravé dans ma mémoire. Je me suis sentie bien. Avant mon premier leg j’étais extrêmement stressée, j’étais la moins rapide de mon van, nous étions deux filles et quatre garçons, trois français et trois suédois. Charlotte, la suédoise, est une machine et les garçons sont des runners invétérés. J’étais la seule noob et je n’avais pas envie d’être un boulet ou un poids. Et même si je sais que sans moi la performance aurait été beaucoup plus intéressante pour l’équipe à aucun moment on ne m’a fait ressentir que je ralentissais le groupe, à aucun moment on ne m’a jugée, j’ai été encouragée du début à la fin. On a pleuré, on a ri, on a gueulé, on a souffert, on a kiffé. Je suis ressortie de là transformée, je ne saurais pas vous dire sur quoi exactement mais un tas de choses ont changées.

La suite vous la connaissez à peu près, je n’ai pas arrêté de courir depuis, alors certes, beaucoup (vraiment beaucoup) moins (3x/semaine hors période estivale c’est tout bonnement impossible) et je continue la boxe à côté. J’ai fait les 10K de Paris le mois dernier et je compte m’inscrire pour le semi de 2018 pour rigoler un peu.
Lorsque je voyage ou que je n’ai pas le temps après une semaine sans sport je commence à ne pas me sentir bien, non pas parce que la pratique en elle-même me manque mais parce que j’ai l’impression de retrouver mon corps d’avant.
Mon corps a beaucoup bougé depuis février, je me suis affinée et surtout tonifiée mais ce n’est pas assez, maintenant que j’ai parcouru ce chemin je veux aller plus loin.
Je ne veux pas devenir une fitgirl, je n’ai pas assez de cran pour ça, d’ailleurs vous l’aurez remarqué mais hormis en Instastory je communique très peu sur le sport. Malgré mes kilos en moins je ne suis toujours pas en paix avec moi-même, je sais que ça va en surprendre plus d’une mais je n’aime toujours pas mon corps et entre nous c’est difficile, j’ai l’impression que ça n’arrivera jamais, qu’importe les changements ou les efforts que je fais. Qui vivra verra.
En ce moment je suis un peu flemmarde mais le froid s’est installé et je crois qu’il n’y a rien de pire. J’espère vraiment trouver la force de m’y remettre de façon plus assidue, je veux y arriver, je veux finir par m’accepter. Je sais ce qui doit changer et je sais comment le faire, le tout c’est de m’y mettre.

Vous êtes beaucoup à me poser des questions sur mon alimentation et savoir si j’ai changé quelque chose depuis que j’ai commencé le sport, la réponse est non : je mange toujours comme une porcasse (vous pouvez checker le hashtag #holygoodfood pour en avoir la preuve), j’étais végétarienne avant et je consomme peu de produits laitiers (ce qui équivaut à un yaourt tous les 3 mois, zéro lait de vache mais encore du fromage pour le moment), j’avais réduit les quantités dans un premier temps, de façon considérable et même parfois sans le vouloir ou m’en rendre compte. Peu de temps avant, pendant et après Portland j’ai eu beaucoup de mal à me nourrir comme je l’avais toujours fait tant j’étais stressée, mon rythme « alimentaire » est, depuis, revenu à la normale.
S’il ya une bonne résolution que j’ai oubliée depuis mais que je compte bien reprendre pour diverses raisons c’est de boire de l’eau.
Je buvais un petit verre MAXIMUM par jour avant, je ne bois plus de sodas depuis longtemps mais ma vie se résume aux jus de fruits, sirops et thés maxi sucrés. Chacun des coachs m’a forcée à boire de l’eau après mes séances, j’ai senti le bien que ça me faisait, à mon corps, à ma peau… mais je suis retombée dans ma routine et depuis quelques jours j’ai décidé de ne boire qu’une boisson sucrée par jour et de l’eau tout le reste du temps. Ça peut paraitre anodin pour beaucoup mais c’est un vrai défi pour moi !

Pour ceux que ça intéresse et qui parlent anglais, j’ai répondu à quelques questions pour HighSnobiety juste ici.

Au final je n’aurais pas de conseils à vous donner, je ne suis pas nutritionniste ni coach, je n’ai pas de secret ou de remède miracle concernant la motivation, j’ai été aidée depuis le début mais aujourd’hui je sais que pour arriver à quelque chose il faut pendre son courage à deux mains et agir.
J’espère que vous ne attendiez pas à voir de programme sportif ici parce qu’effectivement je ne suis pas la personne adéquate !
Voilà, je crois que c’est à peu près tout. Mais aujourd’hui je rajouterais : et c’est déjà vachement bien.

Photos : Virgile Guinard

36 comments

  1. D. Solène says:

    Ton article est hyper inspirant !
    C’est chouette de lire ton parcours, et ça donne envie de se dépasser comme tu le fais!
    J’espère trouver la même motivation que toi one day… Mais en tout cas tu donnes envie de sortir de sa zone de confort, on se dit que c’est possible en te lisant.
    Merci! Continues d’être vraie et de nous inspirer comme tu le fais.
    Beaucoup de love,
    Solène

    • holycamille says:

      Merci Solène et je suis sûre que tu trouveras la motivation, si j’ai pu le faire tout le monde peut y parvenir !
      Évidemment que c’est possible

  2. __Cpaz__ says:

    Wouaw !
    Ton article semble profondement sincère et authentique,, tu es une femme forte et tu réussiras à aller au bout de tes ambitions. Sois toujours égale à toi même et n’oublie jamais d’ou tu viens pour savoir ou aller. Je te suis depuis maintenant un treeees long moment et je t’avoue avec timidité que tu m’inspires beaucoup, car je me reconnais un peux (beaucoup) en toi.
    Je te souhaite le meilleur Camille !

    Ps : les photos sont juste S U B L I M E S.

    From Marseille with love

  3. dresseusedemilf says:

    Quel parcours. Crois toujours en toi, t’es capable de beaucoup. On a vu ton évolution, t’as de quoi être fière. On a vu les changements de ton corps aussi, que ce soit avant ou maintenant, peu importe s’il a des défauts, on en a tous, t’es un canon Camille.

    Je te rejoins sur l’alimentation, c’est l’enfer, j’arrive pas à m’y tenir non plus.

    Force à toi, you rock girl.

  4. Laurie says:

    Coucou Camille. Je n’écris jamais de commentaire sur ton blog (ni aucun d’ailleurs) mais aujourd’hui je me lance. En fait, je me reconnais vachement dans ton parcours. J’ai commencé à courir en février et comme toi, j’avais jamais couru de ma vie (au plus je faisais 5km mais quand j’étais vachement en forme, donc une fois par an). Et en octobre je faisais les 10km de Reims. Alors, qu’on soit d’accord, je n’ai pas fait le même temps que toi! Mais clairement ça m’a motivée de voir que, comme moi, tu commençais quelque chose de nouveau et que tu y arrivais vachement bien. Je me suis fixée le même objectif que toi pour l’année prochaine; le semi. Et j’espère pouvoir encore suivre ton évolution car je suis hyper admirative de ton parcours. Et ça me motive de ouf
    Sinon, je te souhaite d’accomplir encore plein de trucs comme ces derniers mois. Tu es la preuve que, quand on veut, on peut 🙂
    Bonne continuation Camille

    • holycamille says:

      Coucou Laurie,
      Merci pour cette première fois du coup !
      À vrai dire j’ai commencé à courir fin juillet, c’est la boxe que j’ai débutée en février !
      Bravoooooo pour les 10K, je suis pas super satisfaite de mon temps parce que je l’ai fait à un rythme de croisière mais je compte bien faire mieux l’an prochain et puis ne vrai c’est pas le temps qui compte, c’est de le faire !
      Merci pour tes mots ils sont hyper touchants et tu en es la preuve également

  5. Hughette says:

    Tu es geniale. Un petit bijou.
    Jai tout lu.
    Tu es une héroïne des temps modernes, tu es comme nous et en meme temps tu t’es levee de ton canap et tu as fait qqch que tu ne pensais pas faire. Avec tout ce quon entreprend chaque jour, tu aurai pu laisser tomber mille fois, te concentrant sur les fringues et les produits beauté. Tu aurai pu rester en surface. Non tu as voulu te trouver. BRAVO CAMILLE tu minspires de ouf !

  6. Juliet says:

    Hello Camille, Bravo pour le chemin parcouru, je te suis depuis un moment, sur IG et sur Twitter alors je t’ai souvent entendu pester sur le sport. J’avais un peu le même parcours que toi jusqu’à il y a 4 ans, et je suis passée par l’étape, okay c’est cool, je suis mince j’ai des abdos mais je suis pas forcement mieux dans ma peau et je ne m’aime toujours pas… depuis j’ai beaucoup travaillé sur moi, notemment en hypno thérapie, et si j’ai bien un conseil a te donner c’est de le pas chercher cet amour inconditionnel à l’exterieur, c’est une premiere etape, mais si ton but c’est d’apprendre a t’aimer et t’accepter telle que tu es, et que ton evolution physique soit que du benef il faut vraiment aller voir ce qu’il se passe à l’interieur, dans ta tete, dans ton coeur 🙂
    Sinon je vais chez Nike pour pratiquer Tihhy avce Clotilde Chaumet, c’est un yoga intense sur du Hip hop c’est vraiment top, ca serait sympa de t’y voir ! Et puis je pédale aussi avec Clotilde chez Dynamo cycling, ses cours sont vraiment chanmé !
    Serieusement je n’ai jamais laissé un commentaire sur un blog, mais j’apprecie particulierement te suivre depuis quelques mois !
    Haut les coeurs ❣️

    • holycamille says:

      Hello Juliet,
      Merci beaucoup ! Oui t’as du m’entendre plusieurs fois en effet haha !
      Je suis entièrement d’accord quant au fait que ça se passe à l’intérieur avant l’extérieur !
      J’essaierai peut-être un de ces quatre, j’ai envie de tester de faire un cours avec Clotilde !
      Merci à toi en tout cas

  7. Math says:

    Salut !
    Ma question n’a rien à voir avec ce post mais fera tu encore des vidéos YouTube ? Car à part snapchat je n’ai aucun réseau social et c’est le seul endroit où je te voyais à peu près en mouvement ahah mais je crois que tu l’as remplacé par instastory que je n’ai pas 🙂

  8. Leslie says:

    Camille,

    Ton article m’a touchée et j’ai un peu les larmes aux yeux, je me retrouve un peu dans certaines choses que tu écris, notamment la peur de l’échec, j’en ai une peur bleue, je me persuade avant même d’avoir essayé que je ne suis pas capable (estime de soi zérooooooo).
    On avait discuté il y a quelques mois de ma grosse perte de poids (39kg) et quand on me félicité je trouve encore le moyen de dire que je n’ai aucun mérite car j’ai été opérée et on me répond toujours « oui mais tu as eu le courage d’agir, tu n’es pas restée à te morfondre sans rien faire », certes mais bon …

    On ne se connait pas, mais je suis fière de toi, on voit que tu t’épanouis et que tu prends un peu plus confiance en toi, j’ai envie de dire MERCI NIKE car ils t’ont permis de te rendre compte que OUI tu es CAPABLE, et ça ça vaut de l’or ! Si j’avais une telle opportunité je sauterais dessus sans hésiter et je me défoncerais aussi pour me prouver les choses et être enfin fière de moi.
    alors merci à Nike et toutes les personnes qui t’ont soutenue, c’est là qu’on voit qui sont les personnes qui veulent notre bonheur ..

    Bravo Camille, je suis sure que le meilleur est à venir

    Bisous

  9. Shonah says:

    Hello Camille, merci pour cet article, ça fait plaisir de te lire. C’est marrant, je l’attendais vraiment. En effet, je suis comme toi. Pas sportive pour un sou. Je fais de la danse depuis toujours (ou presque), et je sais que ça me renforce musculairement, mais alors tout ce qui est cardio me file des boutons. J’ai essayé de courir deux fois dans ma vie, ça a été un échec cuisant, je vomissais mes poumons dans le caniveau au bout de 10/15min maxi. Du coup, quand j’ai vu que tu commençais à courir alors que je savais que tu étais un peu comme moi, j’attendais vraiment de voir comment tu allais y arriver et surtout, si j’allais pouvoir y arriver aussi. Eh ben je vais te dire, toi tu l’as fais, moi j’ai toujours pas réessayer hahahah. Je déteste tellement ça qu’à chaque fois je trouve une bonne excuse pour ne pas le faire..!! Alors j’ai qu’une chose à dire : bravo pour ta motivation !!! Tu mérite amplement les changements physiques que tu as pu voir sur ton corps parce que tu viens de loin (et je sais de quoi je parle haha). J’espère que tu sera fière de toi un jour, je sais que c’est dur, j’en suis moi-même incapable, mais tu as de quoi être fière, et tu mérite de l’être.
    Je t’embrasse

    • holycamille says:

      Merci Shonah ça me fait hyper plaisir. Et déjà tu fais de la danse, c’est hyper bien !
      Courage si un jour tu essaies de te remettre au running !

      Des bisous.

  10. Delphine says:

    Olalala, le portrait n&b tu es très belle, pleine de vérité.
    Merci pour ce post, c’est intéressant de lire qqn qui n’aime pas ça. Sur insta, fb et autres, a voir les gens sportifs prendre du plaisir, ça met la pression et on se sent nul et du coup moi ça me donne envie que d’une chose, rester bien au fond de mon canap’ car de toute façon j’en suis pas capable….
    Mais voilà depuis que je te suis, j’ai décollé mes fesses de mon.canapé et j’ai sporté. Rien de fou, mais au delà du bien.fait de l’activité physique, la fierté de se rendre compte que finalement j’en étais capable….
    Du coup, regonfler en estime de soi, j’ai pris mon dossard pour la course des princesses à Versailles, un peu sur un coup de tête. Pour moi c’est un gros challenge 8km! C’est mon semi marathon à moi!

    Je te souhaite le meilleur à vivre, tu es une belle personne.

    Bisou
    Bien
    Baveux
    Belle
    Brune

    #oldschool #revival #teamcollege
    #hontederien #cafaitrirequemoi

  11. Aurélie40 says:

    Salut Camille!! Tout mon respect pour ton parcours tes photos sont sublimes merci de répondre quand on a besoin de toi de tes conseils!! Change rien tu es bien! Bisous

    • holycamille says:

      Merci beaucoup Emmanuelle !
      Je suis désolée mais je n’en ai absolument aucune idée, il y en a plein dans le même style sur le site Nike !

  12. Melissa says:

    Bonjour Camille,

    Ça fait longtemps que j’attendais cet article, je trouvais ton rapport au sport tres bipolaire 😀

    Tu as bien fait de te mettre au sport, ça te correspond et nécessite des ressources mentales qui te caractérisent : sincérité, justesse, ne pas se laisser marcher dessus tout en était très exigeant avec soit même …
    C’est de ce dernier point que j’aimerais te parler, je trouve que t’es une fille admirable, pleine de vie d’humour et de conviction, t’as beaucoup de charisme et je te trouve touchante et je te trouve tellement au top que le jugement que tu te porte quotidiennement est déchirant.
    T’as un corps magnifique, et c’etait le cas également l’annee Dernière avec tes kilos en trop. Pourquoi dévaloriser ton image ? ( «  avant qd j’etais belle et fraîche »)
    Malgres ton statut de blogeuse tu communiques peu, rare sont les grands discours et egotrips. Tu dis souvent que « j’arrete De vous saouler » ou bien tu es étonné du nombre de personnes qui te suivent. Mais bordel tu l’as pas volé, c’est pas le fruit d’un hasard !

    T’es une meuf qui plait, t’as pleins de qualité que tu exploites, tu t’interesse À pleins de truc et donc t’evolue… assumes toi telle que tu es: au TOP.

    J’ecris Jamais sous un article et j’me rends compte que j’me suis chauffée… du coup j’ai la flemme de me relire… je te souhaite donc un bon courage pour les fautes et corrections automatiques.
    J’aime beaucoup ce que tu fais

    • holycamille says:

      Oh wow, merci beaucoup pour tous ces compliments.
      Bon bah je ne sais pas trop quoi dire ! Disons que je suis consciente d’avoir des qualités, je me trouve pas trop bête, plutôt drôle mais en effet je m’étonnerai toujours du fait d' »intéresser » autant de gens. Quant au fait de me dévaloriser, je dirais plutôt que je me regarde avec une certaine justesse, peut-être dans l’espoir de m’améliorer avec le temps. J’ai peut-être besoin de ça, d’être autant critique avec moi-même, pour me motiver à faire bouger les choses.
      Merci encore, j’étais en train d’écouter Hallelujah de Jeff Buckley en lisant ton commentaire, j’ai versé ma petite larme

  13. Astrid says:

    Hello Camille,

    C’est drôle ton article résonne beaucoup en moi. Pourtant quand je regarde tes photos, sur instagram ou ici je me dis toujours « shit, si je pouvais avoir ce body de fifou ».. Comme quoi, on a notre propre référentiel et nos propres démons (objectifs, complexes…). Même si parfois ces démons nous pourrissent la vie, ils faut savoir les canaliser pour qu’ils puissent être des moteurs. Si j’ai (re)commencé le sport il y a 2 ans, c’était pour retonifier mon corps qui après des années de sport intensif s’était retrouvé un peu flasque, reflet de ma « flemmardise ». Aujourd’hui, si j’adore les effets sur mon apparence, je ne peux plus me passer du sport pour bien d’autres raisons : le moral, les potes, l’ambiance, le dépassement. Je te souhaite de poursuivre sur cette voie et d’atteindre tes objectifs. Et n’oublie pas, tu es canon déjà !
    <3

    • holycamille says:

      Hello Astrid,
      En effet et je crois que malheureusement on n’est jamais pleinement satisfaits de ce que l’on a, en espérant qu’on puisse s’en rapprocher !
      Je sens qu’il devient un moteur petit à petit également et justement plus pour les potes et l’ambiance que tout le reste car je ne suis pas certaine d’atteindre un jour mon but physiquement.
      Merci beaucoup

  14. Marie-laure says:

    Je te connaissais de nom depuis quelques temps, mais je me suis abonnée à ton compte dans la période où tu as commencé le sport. Je t’ai vu évoluer, tu peux être fière de toi.
    J’aime beaucoup ta personnalité et les valeurs que tu transmets, j’espère de tout coeur qu’un jour tu seras en paix avec ton corps!
    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *