Foire aux questions V2

La dernière FAQ sur le blog date d’août 2016, il était donc temps d’en faire une nouvelle. J’ai pioché parmi les questions qui m’ont été posées sur Instagram 

Quel sens donnes-tu à ton métier ?  
J’ai la chance de faire quelque chose que j’aime. J’ai aussi la chance de pouvoir CHOISIR. C’est une aubaine que de pouvoir dire non quand on travaille aujourd’hui. Je bosse avec des marques qui me plaisent. Que l’on parle tout simplement du produit ou parfois des valeurs et de l’éthique.
J’ai déjà fait une mise au point à ce sujet en story mais bien que je sois loin d’être parfaite je trouve qu’il est important de faire des choses qui me semblent justes, qu’elles relèvent du domaine personnel ou professionnel (et si ça peut paraitre bateau ce n’est pas forcément dans les moeurs de chacun). On peut me taper sur les doigts concernant la fast fashion ou mon rapport à la consommation mais je suis bien consciente que je suis complètement à la masse à ce sujet, ça ne veut pas dire que ça ne changera pas. Ça veut dire que je fais les choses à mon rythme. Sachez que sur internet on ne montre que ce que l’on veut que l’autre voit. Derrière chaque collaboration ou partenariat il y a des dizaines de refus, notamment sur des gros contrats, tout simplement parce que ça ne me ressemblait pas. Je ne me suis jamais forcée, je compte bien rester fidèle à ce que je suis et ça passe par le fait de bosser avec des gens et des idées qui me conviennent.
Je pense notamment à Lush avec qui je suis ravie de collaborer, leur engagement auprès des associations animales notamment me touche tout particulièrement. 
C’est aussi le cas pour l’opération à laquelle j’ai pu participer tout récemment à Strasbourg avec Facebook : l’Atelier du Partage, dans le cadre de #DecembreEnsemble, Facebook a mis en place un chalet sur le marché de Noël afin de présenter l’outil « Collecte de fonds » qui permet de mettre en place des cagnottes, pour eux, des proches ou encore des associations. Nous avions possibilité de faire un don directement sur nos téléphones via l’application Facebook, sur la tablette à disposition dans le chalet ou tout simplement nous rendre directement auprès des associations présentes sur le marché et de récupérer un bon en échange d’un don qui donnait droit à un tote bag de goodies et un sweat trop mims. Maxime et moi avons chacun le notre !
Anyway, mon métier prend une grande part de ma vie et pour autant je n’ai jamais été aussi libre que depuis que je suis ma propre patronne. Je ne sais pas s’il est possible pour moi de travailler pour quelqu’un d’autre à nouveau désormais. 

Avec du recul es-tu parfois trop dure envers toi-même ?
Probablement oui. Sur le plan psychologique je suis partagée parce que je ne me mets plus de pression comme ça a pu être le cas il y a quelques années de ça et pour autant je me sens vite submergée. Physiquement ça bouge pas hein ! C’est toujours critique.

Est-ce que le fait de t’exposer sur les réseaux sociaux t’aide à avoir plus confiance en toi ?
Absolument pas, j’ai écrit un long article sur le sujet en février dernier.  Le fait d’être « validée » par certaines personnes sur les RS ne change rien car je ne me perçois pas du tout comme sur les photos. Ce sont des photos, des poses et attitudes précises, je ne suis pas comme ça en réalité et j’en suis pleinement consciente.

As-tu aimé être vendeuse ?
Au début oui, puis après quelques années et plusieurs enseignes j’en suis devenue aigrie, je le suis d’ailleurs restée.

T’occupes-tu toujours de @passionchateau ?
Malheureusement non, je n’ai plus tellement le temps mais Pauline gère ça comme une chef ! 

Aurais-tu des sites qui aident à devenir végétarien ? 
À vrai dire ma transition s’est faite naturellement et sans difficulté, de ce fait je n’ai pas ressenti le besoin d’être « accompagnée », je pense qu’il existe des blogs/sites qui traitent du sujet mais aussi des bouquins.

L’opération Lasik ?
Ça fait maintenant deux mois que j’ai été opérée de ma myopie. J’avais quasi -6 aux deux yeux et de l’astigmatisme. L’opération en elle-même s’est très bien passée, j’ai du rester au bloc entre 10 et 15 minutes, nous étions 5 avec équipe médicale. Le chirurgien était top et m’expliquait chaque étape en temps réel, j’étais parfaitement sereine. Je n’ai ressenti aucune douleur, aucune sensation tout court d’ailleurs. Le plus embêtant a été de garder les yeux fermés pendant 15 minutes ensuite puis les 4 types de gouttes à mettre plusieurs fois par jour. Je ne suis pas assidue donc ce genre de trucs m’agace et je ne le fais pas correctement (comme pour les élastiques en orthodontie), j’ai eu une visite de contrôle le lendemain de l’opération puis la semaine suivante et au bout d’un mois. Je vois très bien de l’oeil droit malheureusement mon oeil gauche n’a pas complètement récupéré et j’ai encore un peu d’astigmatisme. Je ne sais pas encore si nous allons de nouveau opérer car il faut attendre un an minimum. Ça reste un acte lourd pour les yeux. Je suis à la fois ravie car je n’ai pas aussi bien vu depuis le CM2 mais déçue car je m’attendais à voir parfaitement, surtout après autant de temps d’attente et vu le coût de l’opération, mais bon ! C’est ainsi ! 

Crois-tu en la numérologie/astrologie ?
Complètement, je suis un peu plus au fait de ce qui se fait en astrologie même si ce n’est pas quelque chose que je compte approfondir, je me contente de lire « mes » horoscopes et voir ce que d’autres personnes ont interprété pour moi. Je n’ai pas la patience pour me pencher dessus aujourd’hui.

Comment se manifeste ta jalousie ? Quelles circonstances ? Comment tu gères ?
Ughhhh. Je suis une personne très difficile à vivre. Ne vous méprenez pas en regardant mes stories mielleuses. Je suis une véritable hyène et nombre de mes relations sont tombées suite à mon comportement excessif.
Je suis jalouse car je n’ai pas confiance en moi mais j’ai encore moins confiance en les autres (filles/femmes hein) et je ne sais pas trop d’où ça sort mais je fais très difficilement confiance aux hommes. Encore plus avec les réseaux sociaux et ce qu’ils permettent. Je n’ai pas été plus bafouée qu’une autre, on m’a fait des trucs pas cool mais pas au point de détester les hommes. Juste : je sais de quoi les meufs sont capables (encore plus quand le mec est en couple), tout simplement parce que j’ai moi-même été ces meufs. J’ai confiance en très peu de personnes et je me méfie de tout ce qui s’approche de mon mec, y compris des filles qui le suivent sur Instagram parce qu’elles me suivent ou qu’elles suivent mes amies. 
Aujourd’hui je suis vraiment mal tombée car en plus Maxime est coach sportif, ce qui veut dire qu’il passe ses journées à entrainer des gonzesses pour qu’elles n’aient plus la fesse molle. 
Moi, qui suis parfaitement hermétique à l’effort physique, je perçois chacune d’entre elles comme une menace. Encore une fois, toute cette jalousie est parfaitement abstraite pour moi, je sais que je n’ai pas fini de payer pour tout ça mais il m’est impossible de changer dans l’immédiat. J’ai été voir une kinésiologue, ça m’a fait du bien mais c’est ancré au plus profond de moi, je pense qu’il faut du travail, beaucoup de travail. 
Je ne gère pas vraiment, j’ai tendance à laisser exploser ou même discuter. Souvent j’ai fouillé dans les téléphones et on sait toutes que lorsqu’on le fait on y trouve toujours quelque chose. Donc bah à ce moment-là mieux vaut ne pas se trouver dans les parages !

L’adoption d’Ocho ?
J’avais vu la photo d’Ocho sur le site de la SPA, il était dans le refuge de Chilleurs aux Bois d’où mon précédent chien, Tabasco venait.
J’étais dans l’avion pour Cracovie et j’ai écrit à mon amie Thevy pour lui dire « c’est mon chien », ensuite il a fallu batailler pendant plusieurs semaines. Il y avait un tas de personnes sur le coup, notamment une famille avec qui j’étais plus ou moins en compétition mais qui ne voulait de lui qu’à certaines conditions. Nous avons fini par avoir la responsable du refuge au téléphone, un appel de trente minutes à la fin duquel elle m’annonçait qu’elle réservait Ocho pour moi. Quelques jours plus tard nous prenions la route avec Thevy pour aller le chercher. C’était un peu angoissant car je ne savais rien de ce chien. Au final ce fut un coup de foudre, il a été adopté le 17 octobre et je l’aime énormément. Il m’apporte beaucoup. Il n’est pas parfait évidemment mais il apprend vite et ça aurait pu être bien pire pour un chien dont on ne connait pas le passé (il a été récupéré par la fourrière dans la rue). C’est une crème et j’ai hâte de vivre des milliers de choses avec lui.

Comment as-tu eu ce déclic de retournement de vie ?
C’est suite à un licenciement abusif que je me suis lancée dans cette aventure. J’étais déjà un tout petit peu suivie, je me suis dit « pourquoi pas ? », je me suis laissée un an pour construire quelque chose de concret sans quoi j’aurais cherché un CDI.  

Où te vois-tu dans 5 ans ?
En périphérie d’Amsterdam ou de Londres, avec deux ou trois chiens à me promener dans des parcs et manger des plats différents qui contiennent de la pomme de terre à tous les repas.

Tes problèmes de peau ?
Tout va mieux. J’ai encore des petits boutons surtout en période de règles mais plus vraiment d’acné. Il me reste quelques traces que je vais faire enlever en faisant des peelings.
Pour rappel j’ai fait 2 fois 3 mois de Tolexine Gé en 2016 et 2017 je crois, à coté de ça j’utilise pas mal d’actifs purs que j’achète chez Aroma Zone et que je mixe avec divers cosmétiques. Pour les filles qui me demandent ma routine : je n’en ai pas. Tout d’abord parce que je vis dans deux endroits différents où je n’ai pas forcément les mêmes produits mais aussi parce que je fonctionne beaucoup au jour le jour selon les besoins de ma peau. 
Pour celles qui souhaitant se pencher sur les huiles essentielles/végétales/florales, les hydrolats et cie le mieux est de taper directement un « symptôme » dans la barre de recherche Aroma Zone, une liste d’articles apparaitra et à vous de fonctionner au cas par cas en commandant ce qui vous semble le plus approprié. 
Pour les marques que j’utilise : Pai, Antipodes, Cattier, Indemne, Lavera, Sanoflore, Glossier, Dermalogica.
Je n’utilise pas que des compo bio ou parfaitement saines mais j’essaie de faire de plus en plus gaffe. 

Considères-tu les filles qui ont le même métier que toi comme de vraies amies ? 
Bien sûr que non, ça voudrait dire que toutes nos collègues sont nos amies ? 
Non, j’ai des amies qui font le même métier que moi, mais les autres sont des connaissances.

Comment fais-tu pour garder la ligne en ce moment ? 
Je porte des vêtements larges et je retiens ma respiration.

Ton idéal de vie future pour être bien dans tes pompes ? 
Je ne sais pas trop, je sais ce dont je n’ai pas envie mais pas tout à fait ce qui me fait envie, c’est hyper flou et compliqué je trouve.

Poursuis-tu un but précis dans la vie ou tu laisses-tu porter par ton succès actuel sur les réseaux ? 
Je me laisse complètement porter. C’est super contradictoire parce que je suis méga control freak et je déteste quand les choses ne se déroulent pas comme je l’entends et selon mon bon vouloir mais pour autant je ne sais même pas ce que je fais en janvier 2019.

Aurais-tu pu vivre une relation avec quelqu’un consommant de la viande ?
Ça a déjà été le cas. Même si je suis foncièrement contre la consommation de chair animale aujourd’hui je ne peux pas empêcher les gens de faire comme ils veulent. Ma seule possibilité est de renseigner un maximum mon entourage sur ce que ça implique, jamais dans l’agressivité, jusqu’alors ça a plutôt bien fonctionné. 

Regrettes-tu certains posts et souhaites-tu déconnecter parfois ?
Pas que je sache, ils correspondent tous à une période de ma vie et s’ils ont existé c’est qu’à un moment T j’ai jugé bon et utile de les faire. 
J’aimerais surtout en être capable mais ce n’est pas le cas car mes smartphones et mon ordinateur sont une prolongation de ma personne.

Que penses-tu de la surconsommation ? Rapport à ton job. 
Que c’est mal ? Et que je ne suis pas du tout un exemple à suivre. 
Je suis un peu renseignée sur le sujet mais je n’arrive pas à m’y mettre concrètement. Et il est tout à fait normal de me juger et de se poser la question de la surconsommation aujourd’hui mais je ne suis pas prête à devenir une « influenceuse » écoresponsable, il y en a qui le font très bien et elles me fascinent mais ce n’est pas dans mes projets pour le moment.
Ça va paraitre risible mais je me suis tout de même calmée comparé à il y a quelques temps où c’était indécent.

Quels sont tes critères pour accepter un partenariat ou une collaboration ?
Comme expliqué un peu plus haut je ne bosse qu’avec des gens et des marques qui me touchent. Je ne dis pas qu’il me faut forcément un message à véhiculer mais je ne veux pas me mentir à moi-même, ni aux autres, je veux être bien dans mes baskets. J’ai déjà eu de grosses marques de cosmétiques qui m’ont approchée avec des contrats plus que tentants, pour autant je ne m’en sentais pas capable, moi qui prone le cruelty free depuis plusieurs années maintenant, je pense que j’aurais été mal à l’aise.

J’ai arrêté les soutif, comment réussir à assumer un t-shirt moulant ?
En se disant qu’on a tous des tétons et que ce n’est pas bien grave si un événement les fait pointer. 

Un retour dans le 78 est envisageable ou Paris est bien mieux pour vivre ?
Techniquement je ne vis pas encore officiellement à Paris, mes affaires sont encore chez mes parents dans les Yvelines et je fais des allers-retours réguliers pour pouvoir changer un peu de fringues et de pompes. Quand j’y suis ça me fait du bien parce que je me sens moins stressée, pour autant avec mon boulot tout se concentre à Paris mais le fait de jongler entre les deux n’est pas impossible.

Estimes-tu avoir eu une belle enfance ? Et a-t-elle déterminée la personne que tu es aujourd’hui ? 
J’ai eu une belle enfance, avec des événements plus ou moins marrants et marquants mais elle a définitivement fait de moi celle que je suis. 
Si j’avais vraiment envie de raconter toute ma vie ici vous comprendriez un peu mieux la personne que je suis. Ce n’est pas le cas parce que j’ai envie de garder mon jardin secret mais beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie entre la période du collège et du lycée et celle-ci a été décisive. Rien n’arrive par hasard de toute façon, c’est que j’étais destinée à vivre tout ce qui se passe aujourd’hui.

Portes-tu beaucoup d’importance au physique/à l’apparence (notamment la tienne) ?
Celle des autres je m’en tamponne un peu (et pourtant je ne suis entourée que de gens beaux, quel comble). En vrai je m’en tamponne de la mienne aussi, enfin même si j’ai du mal à l’accepter parfois avec j’ai fini par m’y faire. J’ai passé ma journée en pyjama, j’ai sorti le chien dans mon pyjdoudou Étam et si je décide que c’est ok alors tout va bien. Le regard des autres m’importe peu, le plus dur est celui que je porte moi-même sur mon apparence. Je ne vous apprends rien en vous disant que je compte la modifier tôt ou tard, en attendant je compose avec.

3 choses à savoir sur toi ?
Je déteste l’inconnu et je suis mal à l’aise quand je dois rencontrer de nouvelles personnes. Je me renferme instantanément.
Je suis très vulgaire et agressive, je peux être parfois blessante mais souvent je m’en veux après coup. Pour autant je peux être d’une grande douceur et à l’écoute.
Je n’ai jamais touché de cigarette ou de drogue de ma vie, je ne bois pas d’alcool et je déteste les addictions. 
Sinon je suis sympa.

17 comments

  1. Juliet says:

    Hello Camille!

    Tu n’as pas envie de tester l’Hypnose pour ta jalousie? (Et pourquoi pas pour ta confiance en toi d’ailleurs :))
    C’est un super outil, efficace, qui peut être plus ou moins rapide selon les besoins.
    Ça m’a personnellement beaucoup aidé !
    Même si tu as l’air heureuse et épanouie je sais qu’on peut beaucoup souffrir de sa jalousie.

    Bien à toi,
    Juliet

    • holycamille says:

      Coucou Juliet,
      Si en plus ça fait un moment que j’aimerais essayer !
      Faudrait que je me lance un de ces quatre !

      Merci en tout cas ! x

  2. Steph says:

    Coucou Camille, je suis super contente d’avoir pu lire tes réponses. De plus tu as répondu à ma question, que je n’avais d’ailleurs pas posé par jugement. J’apprécie ton ouverture d’esprit et ta sincérité. Tu es une personne qui fait ses propres choix mais tu continus à les analyser et Je trouve ça important de toujours réfléchir à nos actes. Merci d’avoir pris le temps. Bisous d’amour.

  3. HananHelios says:

    C’est tjs un pure plaisir de te lire, den apprendre un peu plus sur toi.

    Tu es tellement inspirante: ta façon d’être, ta façon de penser.

    Je te souhaite tellement de réussite et ainsi que tu reste tel que tu es.

    Gros bisous

  4. Lau says:

    Je pourrais te lire des heures et des heures… Tes tellement attachante, ça donne envie d’en apprendre un peu plus, alors merci pour ces réponses

  5. alexandra says:

    merci d’être toi, je t’ai découvert il y a 5 ANS maintenant, peu avant noel et depuis holy camille c est du quotidien… mais Camille Farrugia elle a l’air vraiment chouette a connaitre aussi… ton rire est communicatif, tes karaokés inoubliables, tes twerk magistraux, ta franchise déstabilisante et ton humour …
    BREF, Boujoux comme on dit chez moi, une caresse a Ocho, et merci les RS de nous permettre de découvrir tes personnes comme toi;

  6. Lu says:

    Salut Camille, d’abord je voulais te remercier de partager tout ça avec nous! Je te trouve super inspirante et tes stories me font rire quotidiennement ! Enfin bon je divague là ahah, je voulais savoir si t’avais des tattoo shop a conseiller sur Amsterdam?

    • holycamille says:

      Hello Lucia !
      Merci beaucoup !
      Oui tout à fait :
      @tps_ams, @antiektattoo, @whitewhaleamsterdam, @salonserpenttattooparlour et Tattoo Joris

  7. evepom13 says:

    Salut Camille,

    ça fait un petit moment que je n’étais pas passée sur ton blog (par manque de temps) et en fait tu ne changes pas: toujours la nana sincère et franche!
    comme je te l’ai toujours dit sur IG (punaise ça doit faire 4 ans que je te suis d’ailleurs ça passe!) tu es belle et on t’aime comme tu es. ♥
    j’en profite pour te resouhaiter une très belle année !
    Love ♥
    Eve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.